4 au 17 Mai: Une aiguille dans une botte de foin !!!

Publié le par Maël Garré, Antoine Alins, Maxime spagnol

4 au 17 Mai: Une aiguille dans une botte de foin !!!

Bonjour nos chers lecteurs,

Cette semaine nos histoires ne vous seront pas raconter par notre rédacteur en chef préféré car celui-ci est rentré au bercail. Pas de panique… il revient la semaine prochaine. Cette semaine ne fut pas de tout repos : nous redoublons de vigilance pour mener à bien notre mission de Pic à dos blanc. La deuxième semaine a été beaucoup plus gratifiante, je vous laisse découvrir la suite :

Une aiguille dans une botte de foin, voilà comment nous pouvons traduire nos recherches sur les nids du pic à dos blanc. Un travail qui n’est pas toujours valorisant, même parfois frustrant, mais quand celui-ci nous invite devant le perron de sa maison, il nous remplit de joie. Cette semaine nous sommes devenus matinaux (pour notre plus grand plaisir…), alors debout à 5h du matin pour être à 6h en forêt. Nous avions un plan d’attaque pour que nos prospections soient des plus efficaces possibles. Nous étions scindés en deux groupes afin de ratisser le plus de territoires pour rechercher de nouvelles zones car il en reste beaucoup à explorer !!! Chaque année Pawel réitère l’expérimentation car les oiseaux changent de territoires quand le printemps pointent le bout du nez, alors qu’ils se dispersent au cours des autres saisons dans de nouvelles places de nourrissages. Et oui, ces braves bêtes évoluent dans un biotope vivant qui change au fil des années. De plus, le printemps arrivant l’oiseau doit conquérir un nouveau territoire pour pouvoir assurer l’alimentation de sa progéniture : un territoire sera vaste si le massif forestier est jeune (plusieurs kilomètres carrés) et au contraire un vieux massif forestier réduira le territoire (quelque centaines de mètres carrés). Le facteur limitant des picidés est le bois mort dont ils se nourrissent.

Après cette interlude naturaliste, revenons à nos matinées : toujours avec la même technique de la repasse nous quadrillons la forêt. Pour notre plus grand bonheur, les pics étaient au rendez-vous. Fort de ses multiples expériences, Pawel nous a raconté que ces oiseaux, lors du nourrissage des poussins, ne s’aventuraient pas très loin de leurs nids pour pouvoir faire leurs allées et venues. Nous avons également porté notre attention sur le bec de l’individu pour regarder si celui-ci transportait des larves pour ravitailler ses poussins. A plusieurs reprises nous avons pu suivre différents individus qui nous ont permis de délimiter des territoires. Mais malheureusement, nous n’avons jamais trouvé de nid (pour le moment…). Heureusement notre chère forêt regorge de nouveaux arrivants : nous avons pu observer des gobes mouches nains, des gobes mouches noirs et le pic cendré. La semaine était longue mais grâce à la découverte de plusieurs territoires, elle est devenue légèrement pimentée. Il a fallu que notre compère rentre au bercail pour que l’un de nous trouve un nouveau nid, hip hip hip hourra enfin le Saint Graal. SOULAGEMENT!!!

Le lendemain matin, Pawel a voulu organisé une compétition : chacun de notre côté nous avions 2 territoires à ratisser. Un, deux, trois partez ! A la fin de la journée nous avons comptabilisé les points de chacun : deux grands vainqueurs…les deux autres sont rentrés bredouille. Actuellement nous sommes à 5 nids de Pic à doc blanc et notre boss se réjouit car son meilleur score était le même jusqu’à présent, il est encore possible d’en trouver de nouveaux. Faites vos jeux rien ne va plus, les petits français vont-ils battre le maître ??? La suite au prochain épisode.

Avant de partir pour notre dernière prospection des chouettes et des hiboux, Pawel a voulu nous faire faire un petit détour par les habitats favorables au Bruant ortolan. Il a nous a surement accompagné car, notre sudiste n’étant pas des nôtres, il a eu peur qu’il pose quelques matoles derrière lui. A titre d’information le Bruant Ortolan est protégé dans notre pays car il est en fort déclin. Toutefois, il subit un braconnage dit «traditionnel » dans les Landes pour être engraissés et consommés. « Ils sont fous ces Français, ils mangent tout » dixit Pawel. Embarqués dans le fameux 4X4 pour un petit safari crépusculaire, nous avons traversé plusieurs champs jusqu’à arriver sur un point culminant afin de mieux entendre le chant des oiseaux. Nous avons pus écouter deux mâles chanteurs autour de nous, cadeau bonus, l’un d’eux s’est laissé approché et photographié.

Nous revoici sur la route en direction de la forêt nationale de Zagnansk pour notre folle soirée noctambule. Dès l’entrée du massif forestier, nous avons observé quartes biches de cerfs à moins de 25 mètres. Nous étions déjà très contents de cette observation quand tout à coup, magistralement, une cigogne noire est sortie du boisement pour voler juste au dessus de notre voiture pendant 200 mètres. La soirée s’annonçait parfaite. Après nous avoir raconté une anecdote sur le hurlement des loups dans la même forêt, notre guide nous a invité à tendre l’oreille : c’est la bonne saison pour entendre les jeunes loups. Cette fois-ci nous étions seuls pour réaliser nos 4 points d’écoute, Pawel s’occupant du reste. Une Chevêchette s’est montrée dès le premier point et après plus aucun son si ce n’est une chouette hulotte. Les loups n’étaient pas de la partie, la prochaine fois peut être… Allez hop au lit. !

Voici la fin de nos aventures de cette semaine mais notre séjour n’est pas encore fini. Il nous reste de nombreuses aventures : le week-end prochain nous envisageons de partir pour les terres inconnues de Białowieża.

A bientôt

Carabe doré (Carabus auratus)

Carabe doré (Carabus auratus)

Pic à dos blanc (Dendrocopos leucotos)

Pic à dos blanc (Dendrocopos leucotos)

Gobemouche noir (Ficedula hypoleuca)

Gobemouche noir (Ficedula hypoleuca)

Bruant ortolan (Emberiza hortulana)

Bruant ortolan (Emberiza hortulana)

4 au 17 Mai: Une aiguille dans une botte de foin !!!
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

sophie 12/01/2021 18:46

Très bel article, très intéressant et bien construit. Je reviendrai me poser chez vous. N"hésitez pas à visiter mon univers (lien sur pseudo). A bientôt.